Un cadre général candidat à la théorie du tout ?

Bonjour.

Dernier édit : 15 mai2024 (détermination de H0 par CMB)

Je vous propose un document facilement abordable qui selon moi est un excellent candidat pour un modèle cosmologique du tout.

Ce modèle, à l’heure actuelle, retrouve la masse de l’univers, la constante cosmologique, la température du CMB, apporte une solution simple à la catastrophe du vide...

Précédemment intitulé : « An Alternative Cosmological Model with Predictions Similar to Today’s ΛCDM Model » disponible sur viXra, l’ équipe éditoriale de HIJ a proposé de changer le titre du document en « Alternative Cosmology: ΛCDM-Like Predictions Today » pour sa version finale et améliorée.

Téléchargement gratuit de la version publiée sur HIJ : Alternative Cosmology: ΛCDM-Like Predictions Today. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires sur ce qui ne vous parait pas clair. Je ne suis qu’un amateur passionné de cosmologie sans expérience d’écriture dans un style universitaire.

Ce modèle présente notre univers centré sur notre galaxie comme l’intérieur d’un trou noir en expansion. Il autorise bien sûr qu’en se plaçant n’importe où ailleurs dans un espace-temps plat infini sans début ni fin, on ait un autre univers centré sur sa galaxie avec les mêmes règles physiques de type modèle univers RH=ct=c/H. Enfin, son paramètre de densité de la constante cosmologique est en total accord avec ce preprint de février 2023 ( Λ=1.1025 10-52 m-2 , ΩΛ=0.7025, H0=66.87, ΩΛh²=0.7025 x 0.6687² = 0.3134, ΩM=0,2965, sont les paramètres de ce modèle alternatif pour les valeurs d’aujourd’hui. Basée sur une température du CMB=2.725K, cf la formule de l’article publié sur HIJ pour déterminer H0 .)

Edit du 25 février 2024 : Je prends conscience seulement aujourd’hui que la valeur numérique de la constante cosmologique de mon article HIJ coïncide avec les observations, et que si sa dimension est différente, c’est probablement parce qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une cosmologie quantique déterministe telle que je la comprends dans l’article suivant.

Résumé extrait du PDF qui concerne la constante cosmologique

Sphère de Hubble

MH, masse au rayon de Hubble de rayon RH est égale à (1/2 mpl/tpl tH) c’est à dire la masse de la « mini sphère » MH ou encore celle de MH+. La force gravitationnelle qui attire les masses MH, à gauche, et MH+, à droite, est une force constante égale à FPl/4 soit la force de Planck divisé par 4 (la démonstration est incluse dans le PDF au § C.1, si besoin). Cette force n’est pas instantanée, mais, selon la relativité générale se transmet à la vitesse de la lumière c.

On obtient donc FPl/4 * c, puissance de Planck divisée par 4, soit PPl /4. La « puissance  » qui permet un équilibre de neutralité mathématique et dimensionnel est égale à 1 est 4/PPl = 1.1025 10-52 kg-1 m-2 s3 (=1/W)….. Soit la valeur numérique théorique de la constante cosmologique de ce blog.

….Sur le fondement de la constance de FPl dans ce modèle alternatif…la valeur numérique de la constante cosmologique est en parfait accord avec les résultats 2018 de la mission Planck… et du modèle ΛCDM ….. je montre la cohérence dimensionnelle de cette valeur dans ce modèle avec l’énergie du point zéro dans ce modèle alternatif au §F) ...je tente aussi d’expliquer pourquoi nous ne détectons pas l’énergie noire : ce serait parce que l’énergie noire aurait une origine qui viendrait d’une force multipliée par la vitesse de la lumière; elle n’émet donc aucune lumière. Comme nous scrutons l’univers grâce aux ondes électromagnétiques (=la lumière en W m-2), nous ne pouvons pas la voir : c’est « NOIR ». Son observation est au mieux indirecte …la constante cosmologique serait de valeur constante mais avec un sous-jacent dynamique fonction de la masse de Planck et du temps

… l’hypothèse de la possibilité d’un univers double …proposée par Andrei Sakharov en 1967 est reprise ici….

Extrait du PDF sur l’aspect quantique du modèle.

…Lorsque l’on observe la sphère de Hubble dans la direction « haut » ou « bas », les deux masses MH0 des deux mini-sphères ne sont pas incluses dans le champ de vision. Elles sont là mais l’observateur placé à l’origine des 4 directions de la figure ne les voit pas. C’est le chat de Schrödinger qui est à la fois mort et vivant tant que l’on regarde dans ces directions. Le temps peut passer autant qu’on veut, tant que l’observateur ne change pas de direction d’observation, l’observateur ne sait pas s’il verra la matière M+ ou l’antimatière M-. Le chat de la matière est donc à la fois mort M- et vivant M+. Lorsque l’observateur choisit de faire l’observation en tournant de 90°, il verra un chat mort ou un chat vivant. Ce modèle d’univers commence à tH0=0 , le temps étant signé + ou -, l’observateur verra , soit la matière M-/tH , soit la matière M+/t+H , soit 0,5 m+pl . La masse 0,5 mpl est sur la ligne du temps -tH à partir de l’origine. Elle est située de l’autre côté de l’origine des temps de l’observateur. Il ne la voit pas. Cela explique la quantité infinitésimale d’antimatière dans l’univers observé dans le modèle de Big bang qui commence à tH0=tpl .

Ce cadre théorique est aussi conforme à l’hypothèse de l’univers à énergie nulle https://en.wikipedia.org/wiki/Zero-energy_universe

Des prolongements des modèles d’univers de Hubble, i.e. des univers de type trou noir, sont disponibles en préprint ici :

How to predict the temperature of the CMB directly using the Hubble parameter and the Planck scale using the Stefan-Boltzman law

Predicting High Precision Hubble Constant Determinations Based Upon a New Theoretical Relationship Between CMB Temperature and H0

The Blackbody CMB Temperature, Luminosity, and Their Relation to Black Hole Cosmology, Compared to Bekenstein-Hawking Luminosity, ou là sur HAL si vous préférez. (5 fev 2023 : tout est déjà connu sauf, la densité qui se déduit facilement, et constante en 1047 W)

et là : Investigation of the Casimir Effect in the Hubble Universe and Black Holes , V3 enfin correcte et complétée. Espen et moi avons laissé une coquille à l’Eq.5 : lire 4 pi RH2 au lieu de 4/3 pi RH2.

Retrouvez la chronologie de la publication des articles à partir de la Présentation du blog

Licence Creative commons